20 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/03/2000 • 18h53

Des livres électroniques mais un seul format : l’Open eBook

On nous parle de supports électroniques nomades, de liberté d’utilisation mais pourra t-on demain compulser un même ouvrage sur tous les livres électroniques ? La réponse est oui. L’Open eBook (OEB), un format standard de lecture semble avoir été créé pour ça. Conçu par le National Institut and Standards Technology, il a vu le jour en septembre 1999.

Le véritable enjeu du marché des livres électroniques et de l’édition numérique ? Le véritable défi des éditeurs, auteurs et constructeurs qui travaillent dans ce nouveau secteur ? Amener, bien sûr, le public à lire sur un nouveau support. Mais encore faudrait-il disposer d’un matériel capable de lire n’importe quel ouvrage téléchargé sur le Net. Voilà pourquoi, l’idée d’un format unique de lecture commence à faire son chemin.

Le projet "eBook" a été lancé en janvier 1997. À l’époque, il s’agit juste de réfléchir au moyen de faire fonctionner de nouvelles applications sur un livre électronique. C’est comme ça qu’apparaissent les premiers supports américains (voir article de Transfert "Quand les français se lancent dans le livre électronique") qui ont déferlé sur le marché au cours de l’année 1998. Après un an de test, fabricants, libraires, éditeurs commencent doucement à entrevoir la nécessité d’une standardisation des formats de lecture. Le format Open eBook est créé en 1998 lors de la première conférence organisée par le National Institute and Standards Technology (l’"Electronic book’98"). Sont présents, les principaux acteurs du marché comme Microsoft, Softbookpress, NuvoMedia, Adobe system, ou encore IBM et même des chercheurs de Palo Alto. Le 21 septembre 1999, les mêmes se réunissent de nouveau et adoptent l’Open eBook 1.0 (dont les spécifications s’appuient sur les langages HTML et le XML). Moins de trois mois plus tard, le comité "Open eBook authoriting group" (constitué d’éditeurs, de fabricants de livres électroniques et d’entreprises de logiciels et de matériel) valide l’utilisation du standard.

Microsoft squatte le marché

Microsoft ne tarde pas à utiliser l’apparition de cette nouvelle norme pour lancer Microsoft Reader, un logiciel capable de lire tous les ouvrages au format eBook et configuré pour fonctionner sous Windows CE.

Microsoft Reader utilise la technologie ClearType qui améliore considérablement la qualité d’affichage d’un texte sur l’écran. Bien décidé à prendre de l’avance sur ses concurrents, Microsoft vante donc les mérites de son logiciel qui utilise une typographie simple, est livré avec un dictionnaire et surtout un programme de sécurisation pour la protection des œuvres. Mais la gourmandise du numéro 1 du logiciel ne s’arrête pas là. Dès janvier 2000, la compagnie passait un accord avec l’important libraire en ligne, Barnes and Noble, pour développer une super librairie d’ouvrages fonctionnant sous Microsoft Reader. Le "Microsoft Reader eBook Store" devrait apparaître sur le site barnesandnoble.com d’ici quelques mois et le logiciel en mai 2000.

Une aubaine pour Microsoft qui trouve chez le libraire une vitrine toute désignée pour son produit. La société compte bien aussi s’implanter en Europe. À ce sujet, Microsoft vient de signer des accords de partenariat avec d’importantes maisons d’édition européennes (l’espagnol Planeta et l’anglais Pinguin) et deux éditeurs français, OOhOO.com et Havas. La compagnie présentait même un support prototype, le Ebook (fabriqué par HP) sur son stand au Salon du livre. Une manière de plus de mettre en valeur son logiciel et son système d’exploitation Windows CE.

National Institute of Standards and technology
http://www.nist.gov/ Logiciel Microsoft Reader
http://www.microsoft.com/READER/ Sur l’initiative Open ebook
http://www.openebook.org http://www.barnesandnoble.com
http://www.barnesandnoble.com
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse