25 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/09/2003 • 12h37

Des chercheurs inventent le "préservatif vivant" : la crème vaginale anti-sida

Religieusement correcte, cette capote transgénique permet même de faire des enfants

Une bactérie qui vit naturellement dans le vagin a été génétiquement modifiée de manière à combattre spécifiquement le virus du sida. Ses inventeurs, des chercheurs de l’université de Stanford (Californie), espèrent l’utiliser pour fabriquer un nouveau genre de "préservatifs" féminins : sous forme de crème, ils protègeraient chimiquement contre le sida mais ne seraient pas contraceptifs.

Dans les tubes à essais, les souches de Lactobacillus jensenii transgéniques créées par Peter P. Lee et ses collègues de l’université de Stanford ont ainsi été capables de neutraliser toutes les variétés de VIH (virus de l’immuno déficicience humaine, agent du sida) qui leur ont été soumises. Ils viennent de publier ces travaux dans la prestigieuse revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Encouragés par leurs premiers résultats, les chercheurs de Stanford espèrent mettre assez rapidement au point une préparation à base de L. jensenii capable de protéger les femmes contre le risque d’une contamination du VIH par voie vaginale.

La fin des années latex ?

Alors que la perspective de développer un vaccin efficace semble toujours aussi lointaine, la prévention du sida passe toujours principalement par l’utilisation du préservatif. Certains ont déjà eu l’idée de remplacer la barrière mécanique au virus que procure le latex par une barrière chimique. Le terme de "préservatif chimique" a même été employé à propos du Nonoxynol-9 ou N9, utilisé dans les crèmes spermicides. Mais ce produit s’est finalement révélé inefficace contre le VIH.

Jusqu’à présent, les produits chimiques suffisamment efficaces contre le virus du sida se sont malheureusement révélés très toxiques pour les muqueuses qu’ils devaient protéger. En fait, la meilleure protection chimique connue contre les virus est un mélange d’acide lactique et de peroxyde d’hydrogène, sécrété spontanément par certaines des bactéries qui colonisent en permanence le vagin : les lactobacilles.

En plus de cette action viricide naturelle et non-spécifique, Lee et son équipe ont modifié génétiquement leur bactérie L. jensenii pour lui permettre de produire deux protéines (appelées 2D CD4) capables de s’accrocher aux virus VIH en circulation. Ainsi, sur les tissus de culture colonisés par cette L. jensenii transgénique, le virus du Sida est dans un premier temps englué par les 2D CD4, puis détruit par l’acide lactique et le peroxyde, avant d’avoir atteint la muqueuse.

Les tests sont en cours et la start-up déjà créée

Les scientifiques vérifient actuellement que la L. Jensenii trangénique peut coloniser la muqueuse vaginale de femelles macaques. Ils affirment être ensuite prêts à lancer la première phase d’essai clinique chez l’humain pour le développement d’une crème empêchant la transmission du sida lors des rapports sexuels vaginaux. Un procédé qui n’aurait pas d’effet contraceptif mais offrirait une protection contre le Sida équivalente à celle du préservatif féminin. Ce préservatif liquide et chimique serait un moyen de réconcilier les tenant du natalisme et ceux de la prévention anti-MST...

Le professeur Lee et ses collègues ont d’ailleurs déjà créé la société Osel, qui produira et commercialisera les applications issues de leur découverte. Une start-up de biotechnologies dont la devise est de "mettre les bonnes bactéries au travail" ("Putting good bacteria to work").

Les fondateurs d’Osel, qui s’apprêtent à commercialiser, sous la marque Lactin-V des pastilles contenant des lactobacilles lyophilisées, ont déjà donné un nom à leur préservatif bactérien : Mucocept.

L’article du professeur Lee et de ses collègues (PNAS):
http://www.pnas.org/cgi/content/abs...

Le sit d’Osel, la société créée par Lee et ses chercheurs:
http://www.oselinc.com/

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse