09 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/12/1999 • 18h18

Cybercâble devant les juges

Le conflit qui oppose Luccas - une association de cybercâblés - à Cybercâble, à propos de la division de la bande passante, a donné lieu le 14 décembre à un jugement en référé. Mis en délibéré, le jugement devrait permettre de démêler une partie de l’affaire, le 21 décembre prochain.
Ça y est : Cybercâble et ses abonnés mécontents se retrouvent devant la justice. Contre les routeurs plantés, les interruptions de service inopinées dans tous les secteurs de Paris et un serveur de news qui a le hoquet plus souvent qu’à son tour, les abonnés de Cybercâble ne pouvaient rien. Rien, sinon consulter la page "infos réseau", conçue par Cybercâble comme un "outil de transparence" et qui, pour l’heure, fait plutôt office de mur des lamentations… Mais ce qui a littéralement fait péter les plombs de l’association d’utilisateurs Luccas, c’est la division de la vitesse de communication par quatre, annoncée par Cybercâble le 20 septembre, en catimini, sur un forum de discussion spécialisé. Sur ce terrain, les cybercâblés mécontents ont l’intention de se battre.

Jugement le 21 décembre

Car l’affaire du débit volontairement limité est, affirme Luccas, attaquable juridiquement. L’association s’appuie sur un article du contrat qui lie les abonnés à leur provider, et qui stipule, en substance, que toute modification visant à améliorer le fonctionnement du réseau ne doit pas pénaliser la qualité du service. "On considère que le contrat qui nous lie à Cybercâble a été violé, explique Bertrand Penn, président de l’association Luccas. Nous demandons donc le rétablissement de la vitesse initiale." Côté Cybercâble, on explique que les problèmes techniques sont aujourd’hui résolus, que la division du débit par quatre a constitué le remède miracle et, surtout, qu’elle demeure largement suffisante et n’a pas pénalisé le consommateur.

Jugée en référé le 14 décembre au tribunal de grande instance de Paris, l’affaire a été mise en délibéré. Date du prochain jugement  : le 21 décembre. Deux issues sont possibles : soit le jugement est rendu directement, donnant raison à l’une ou l’autre des parties, et met officiellement un terme au conflit. Soit, et c’est l’hypothèse la plus probable, le juge ordonne la nomination d’un expert chargé de vérifier le bien fondé des allégations de Luccas et de Cybercâble. Auquel cas, il faudra encore attendre le résultat de l’expertise pour donner raison à l’une ou à l’autre des parties.

Cybercâble, victime de son succès ?

En attendant, l’association des cybercâblés ronchons continue à pester contre "l’absence totale de gestion du réseau". Cybercâble victime de son succès  ? Selon Bertrand Penn, c’est faux : "Au début, ils péroraient sur la demande de connexion et ils savaient que les internautes attendaient impatiemment leur offre. Ils ne sont donc pas victimes de leur succès, mais de leur incompétence technique." Explication contestée, of course, par Cybercâble. Tout en affirmant faire preuve d’une santé éclatante, le provider demeure fermé aux nouveaux abonnés : son offre d’accès au Net, suspendue depuis quelques mois déjà, ne devrait pas reprendre avant "le premier trimestre 2000"…

http://paris.cybercable.fr/
http://paris.cybercable.fr/ http://paris.cybercable.fr/cgi/info-reseau/listeInfoReseau.cgi?diffusion=PAR
http://paris.cybercable.fr/cgi/info...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse