14 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/07/2001 • 18h59

Cyber-consommateur, aie confiance !

La Commission des finances publie "Internet et cartes bancaires pour les nuls", un étonnant rapport visant, paraît-il, à redonner confiance aux cyber-consommateurs...

Mais que diable peut-on faire pour faire enfin décoller le commerce électronique ? Mille fois posée, la question a reçu mille réponses, rarement heureuses. La Commission des finances de l’Assemblée nationale apporte, aujourd’hui, la sienne, sous la forme d’un Rapport d’information sur la sécurité des cartes bancaires, publié le 11 juillet... Jean-Pierre Brard, rapporteur, maire de Montreuil et député apparenté communiste de Seine-Saint-Denis, y explique (très sérieusement) que les consommateurs ont peur d’acheter sur Internet et que, par conséquent, le commerce électronique ne décolle pas. Sans blagues... Pour bien enfoncer le clou, le rapport s’affirme “directement inspiré par les répercussions de l’affaire Humpich” : un informaticien qui avait réussi à tromper les terminaux de paiement avec une carte à puce programmable et avait, à juste titre, instillé le doute sur la sécurité du système français des cartes bancaires.

Pour mettre fin à cette situation fâcheuse, la Commission des finances de l’Assemblée affirme avoir trouvé la solution : dans un avenir très proche, le citoyen-consommateur (forcément) sera porteur d’une carte d’identité à puce (“une carte de citoyen életronique”) permettant de réaliser des signatures électroniques et "d’authentifier une transaction en ligne". Interrogé par Transfert, Jean-Pierre Brard estime que la sécurité de cette future carte à puce sera inviolable. C’est oublier un peu vite que, dans un accès de fièvre sécuritaro-commerciale, les banques françaises ont déjà pondu un “machin” utilisant la carte à puce et réputé extrêmement sûr : Cyber-Comm. Seul problème : Cyber-Comm n’a jamais déclenché le moindre intérêt de la part des cyber-consommateurs...

Label rouge du commerce électronique

Pour redonner confiance aux consommateurs, le rapport prône également la mise en place d’une sorte de “label rouge” qui serait décerné aux sites offrant les meilleures conditions de sécurité en matière de commerce électronique. Jean-Pierre Brard affirme que la Banque de France pourrait décerner ce label. Par le biais de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement qui devrait être mis en place dans le cadre du projet de loi relatif à la sécurité quotidienne. “Ils disposeront d’une unité de veille technologique”, explique Jean-Pierre Brard. Le pari semble risqué. Le député convient lui-même qu’il n’existe “pas de sécurité totale” pour les systèmes informatiques. Qu’adviendra-t-il alors si un site labélisé par la Banque de France est épinglé pour un problème de sécurité, ce qui ternirait fortement sa réputation ? Le député-maire de Montreuil rétorque simplement que l’idée est “d’avoir une longueur d’avance sur les fraudeurs”... C’est un peu court lorsque l’on sait qu’il existe déjà 50 labels de ce type qui ne sont en rien révélateurs d’une bonne sécurité des serveurs labélisés.

Jean-Pierre Brard et les bases de données

En 1998, suite à la publication d’un rapport - dont il était déjà l’auteur - sur la fraude fiscale, Jean-Pierre Brard proposa un amendement, adopté en catimini, afin de faciliter l’interconnexion des fichiers fiscaux et du numéro de sécurité sociale. L’intercollectif Droits et libertés face à l’informatisation de la société (DELIS), qui réunit, entre autres, la Ligue des droits de l’homme, le MRAP (Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples), IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire), ATD-Quart-Monde, la CGT, SUD, AC !, le Syndicat de la magistrature, etc., eut beau protester, rien n’y fit. Il est désormais possible de croiser ces fichiers. Mais la loi informatique et libertés en encadre strictement les modalités. Pourquoi ? Comme l’explique Louise Cadoux, Conseiller d’...tat honoraire et ancienne vice-présidente déléguée de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), “de toutes les opérations informatiques, l’interconnexion des fichiers est celle qui, dans l’imaginaire de tout un chacun, renvoie le plus à l’image d’un ...tat policier, totalitaire, qui dispose de toutes les informations sur chaque citoyen pour le soumettre à ses desseins”. Ironie de l’histoire, l’amendement Brard s’apparente ainsi au projet SAFARI, le Système automatisé pour les fichiers administratifs et le répertoire des individus qui visait à doter chaque citoyen d’un identifiant unique afin de faciliter l’interconnexion des fichiers administratifs. Révélé en 1974 par le journal Le Monde, il souleva à l’époque un tollé général, provoqué par la peur de voir s’instaurer une société de type "Big Brother", au point que le Premier ministre dû retirer le projet, instaurer une commission qui déboucha sur... le vote de la Loi informatiques et libertés, et la création de la CNIL.

http://www.delis.sgdg.org
http://www.delis.sgdg.org
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse