06 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/07/2001 • 18h24

Bisbilles dans la sous-sous-traitance

Vingt salariés "sous-sous-traités" d’un centre d’appel travaillant pour Microsoft, à Bagneux, ont été mis à pied de façon abrupte.

"Vingt personnes sont aujourd’hui mises à pied sans que le motif soit invoqué et menacées de licenciement pour faute grave." Vendredi 29 juin, la Fédération des sociétés d’études CGT, celle qui défend les employés des boîtes informatiques et des start-ups, a diffusé, par mail, un communiqué dénonçant les pratiques d’un centre d’appel travaillant pour Microsoft. L’établissement, basé à Bagneux, appartient à la société de télémarketing D-Interactive, sous-traitante de France Télécom, elle-même en contrat avec Microsoft. Difficile de trouver un vrai interlocuteur avec cette cascade de délégations ; d’ailleurs, les salariés parlent de "nos employeurs" au pluriel. Retour sur l’affaire. Il y a quelques jours, Microsoft a découvert, à la suite d’une "anomalie informatique", un cas d’escroquerie grave se chiffrant en millions de francs, semblerait-il, au sein de l’équipe de Bagneux. France Télécom a immédiatement mis à pied pour trois jours 20 personnes. Du jour au lendemain, la porte du bureau leur a été fermée ; il ne leur restait plus qu’à attendre leur convocation pour se voir annoncer un licenciement. "On a fait un peu de chahut, explique le délégué syndical. Dans la soirée on a eu des explications par Microsoft qui nous a expliqué qu’il s’agissait d’une affaire relevant de la justice pénale, dans laquelle deux ou trois personnes seraient impliquées. Si on n’avait pas fait pression pour être informés, 18 salariés auraient passé des nuits blanches..." Mais les mises à pied n’ont pas été annulées. Les premiers entretiens préalables à un éventuel licenciement démarreront jeudi 5 juillet ;

La sous-traitance en cause

"Une procédure légale est en cours, qui ne dépend pas de nous, mais de notre sous-traitant France Télécom, se dédouane l’attaché de presse de Microsoft. Je ne peux donc pas en dire plus pour des raisons juridiques." Quant à l’externalisation des services de hotline (conseil technique sur toute la gamme des logiciels Microsoft) et de relation avec les entreprises partenaires (constructeurs informatiques, portails, fournisseurs de services...), il s’agit d’une politique internationale datant d’au moins quatre ans chez le géant du logiciel : "C’est un mouvement de rationalisation de certains services. Cela permet d’avoir plus de monde pour traiter un sujet précis." Les conséquences en sont pourtant connues. La sous-traitance en chaîne reporte sur l’employé de base les sacrifices exigés par la fameuse "réduction de coûts", tout en évitant de nuire directement à l’image de la multinationale qui en profite. "Ça fait deux ans et demi que les gens travaillent ici, argumente le délégué syndical. Au début, ils étaient vacataires. J’ai dû lutter pour qu’ils soient payés 10 000 francs brut, primes comprises, alors qu’ils ont accumulé de l’expérience, qu’ils ont des connaissances informatiques, et sont diplômés bac+2. Ces compétences-là valent 15 000 francs par mois, au bas mot. On trouvera toujours des petits malins pour embaucher moins cher. Il est temps que les entreprises comprennent combien ce système est vicié. Je ne veux pas faire l’apologie du crime, mais ce n’est pas étonnant que certains se servent sur la bête, avec de tels salaires." C’est quoi, le terme à la mode ? Le capital humain, vous disiez ?

Microsoft France:
http://www.microsoft.fr Fédération CGT des sociétés d’études:
http://www.soc-etudes.cgt.fr
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse