03 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/10/2001 • 19h37

Bilan-Jospin.com : stratégies et petits dessous

La campagne de Lionel Jospin a commencé sur le Net mais à son insu. Orchestré par Démocratie libérale, Bilan-jospin.com descend par avance l’argumentaire du probable candidat aux présidentielles de 2002.

Bilan-Jospin.com existe, on l’a vu. On sait aussi que ce n’est pas le site de campagne du Parti socialiste. Ni celui de Lionel Jospin. Normal, il ne s’est pas (encore) déclaré candidat. C’est le contre-argumentaire de Démocratie libérale sur la Toile. Et à qui doit-on sa mise orbite ? Aux deux jeunes fondateurs de L’agence web, l’Enchanteur, Arnaud Dassier et Bruno Walther. Ils ne manquent pas une occasion de faire parler d’eux dans l’univers virtuel. Leur cheval de bataille, c’est la communication politique sur le Web. Leurs moyens : une petite équipe dynamique de douze personnes. Leurs atouts : de nombreuses connexions dans la sphère politique... Principalement dans les partis de droite. Proches de Démocratie libérale, les deux hommes se servent de la communication politique comme d’un tremplin commercial. Toujours à l’affût d’une bonne idée, l’Enchanteur héberge quelques-uns des sites de Démocratie libérale (groupe-dl.asso.fr, alainmadelin.com, demlib.com) et se vend à qui veut à condition qu’il y ait "un bon coup à faire", assure Arnaud Dassier. Le dernier "coup" en date s’appelle bilan-jospin.com.

Bilan-jospin compilé en 48 heures

Le site s’organise autour de deux menus déroulant. "Le triste bilan" passe en revue un certain nombre de thèmes comme les 35 heures, les dépenses publiques, l’environnement, le chômage, etc., sous le sceau de la critique. Le "qu’a-t-il fait pour vous ?" liste toutes les bonnes raisons selon Démocratie libérale, et par corps de métier, d’être mécontent de l’action du gouvernement. Le tout orné d’un petit "palmarès des promesses non tenues". Un contenu purement politique rédigé par Philippe Crevel, le secrétaire général du groupe DL à l’Assemblée nationale. L’homme avait compilé sa prose par écrit, l’Enchanteur a eu l’idée de la mettre en ligne. "Philippe s’apprêtait à publier un contre-bilan, nous l’avons convaincu de le basculer sur Internet", explique Arnaud Dassier. Très réactif, l’Enchanteur construit le site en 48 heures moyennant une somme de 25 000 francs. À charge ensuite aux petites mains du groupe DL d’en assurer la longévité. Balancé sur la Toile dès le mercredi 10 octobre, le site n’a pas tardé à attirer l’œil des webeux du parti socialiste.

À gauche... on analyse

Si la pratique de la dénonciation de bilan est courante lors des batailles électorales, Anne Catherine Franck, la secrétaire nationale du Parti socialiste, reconnaît la réactivité dont fait preuve Démocratie libérale sur Internet. "Ça ne m’étonne pas de leur part. Ils sont en campagne contre le gouvernement. De plus c’est un petit parti qui met l’essentiel de ses moyens dans ce vecteur de communication qui nécessite peu de frais et de personnel. Cela fait partie de leur stratégie d’appâter les internautes par un contenu qui, sous des allures informatives, n’est rien d’autre que de la propagande d’un style bourgeois", explique-t-elle sans ménagement. Moins réactifs, il est vrai, les socialistes ne privilégient pas la même approche sur Internet et traînent à en faire un véritable moyen de communication. "Nous avons une conception plus globale de notre action. Lors de la campagne présidentielle, la partie web existera mais ce sera une partie comme les autres. Par exemple, le site du parti est en cours de modification. Il va d’ailleurs intégrer une partie du bilan de Lionel Jospin car notre campagne réside aussi dans la crédibilité de ce bilan." Les partis traditionnels n’auraient-ils pas, pour autant, intérêt à être prêt à répondre parfois ponctuellement à la critique avec les mêmes armes ? "Répondre du tac au tac présente un autre travers, celui de faire de la publicité à nos concurrents", avance même un membre de "temps-réels", la section virtuelle du parti socialiste. Celui-ci pointe "le parti pris corporatiste de DL, visible sur son site. Les treize catégories professionnelles figurant dans le menu déroulant représentent exclusivement des professions libérales et de santé. DL montre que son électorat-cible est sociologiquement homogène et restreint".

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse