15 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/12/2000 • 17h22

Bête de sexe et mail de trop : et de trois qui font neuf !

Neuf employés d’une institution anglaise auraient été suspendus pour avoir échangé l’e-mail intime de Claire Swire.

L’e-mail de Claire Swire , initialement destiné à son petit ami Bradley Chait et uniquement à lui, n’en finit pas de faire des ravages. Après le traquage médiatique dont la jeune femme a fait l’objet, c’est maintenant au tour des employés de la Financial Service Authority (FSA), l’équivalent anglais de la COB (Commission des opérations de Bourse) de payer les pots cassés. Mais que vient faire cette institution dans la galère ? Si le message a été initialement diffusé à quelques amis et collègues de travail par le boyfriend de la belle, avocat de la firme Norton Rose, il a aussi transité dans les messageries d’employés d’autres nobles institutions. Parmi elles : Arthur Andersen, Bloomberg, Clifford Chance, Dresdner Bank et la FSA. Cette dernière n’a pas attendu bien longtemps pour prendre des sanctions contre ses salariés.

Affaire interne

Selon le Times, neuf employés sont suspendus de leur fonction jusqu’au 2 janvier. Le Telegraph précise, lui, que la prime de fin d’année leur passera évidemment sous le nez. " Nous ne confirmons pas les informations que vous avez pu trouver dans la presse. Cette affaire doit se régler en interne ", assure cependant Rob Mc Ivoa, responsable de la communication de la FSA. Sur l’utilisation de l’e-mail au travail le dir’com est par contre très clair : " Nous avons des règles strictes sur l‘utilisation de la messagerie électronique. Certains de nos employés ont reçu ce message et l’ont fait suivre, engageant ainsi la notoriété de la FSA ". Chez Norton Rose aussi, la direction se serait bien passée de cette publicité numérique. Environ 10 millions d’internautes auraient reçu le mail ! Si la firme n’a pas encore pris de mesures contre les expéditeurs du message, depuis mercredi 13 décembre, elle affiche sur son site web un message de presse de conséquence.

"Press statement : e-mail abuse"

L’habituel press statement, le message d’actualité de la firme qui orne généralement la homepage, a aujourd’hui pour titre : "E-mail abuse." Un clic sur le lien hypertexte renvoie sur un extrait du règlement interne de Norton Rose en matière d’utilisation de la messagerie électronique. En résumé : "Les règles de la société sont très claires concernant les e-mails. Tous les messages personnels, reçus ou envoyés, sont interdits. En particulier ceux contenant des propos discriminatoires, obscènes, pornographiques, salaces etc." Cette règle s’impose à tous les employés de la compagnie. Son bureau de Paris, par exemple, suit scrupuleusement cette discipline de fer. Les messageries des employés sont systématiquement filtrées et certaines extensions de fichier (Mpeg, photo sexy etc.) sont carrément supprimées. "Ce sont des mesures que l’on retrouve un peu partout dans les firmes internationales", assure Ludivine Lipszyc, la chargée de communication, qui ajoute avec amusement : "J’ai entendu parler de l’e-mail de Londres, il a dû circuler ici aussi. Une amie qui travaille chez Philip Morris m’a dit l’avoir reçu." Pour l’instant toutefois, les employés français ne semblent pas gênés par le règlement interne. " Nous avons un technicien sur place mais toute la maintenance et la surveillance du système informatique est effectuée depuis Londres", explique la jeune femme. Si le message intime avait été envoyé par un employé français, l’histoire aurait-elle pris la même tournure ?

Norton Rose:
http://www.nortonrose.com/ Financial Services Authority:
http://www.fsa.gov.uk/ L’article du Times:
http://www.thetimes.co.uk/article/0...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse