25 06 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/10/2003 • 16h31

Avec la fermeture de JListe, le journalisme en ligne tourne une page

JListe 2 lui succède, réservée aux professionnels de la profession

Les créateurs de JListe ont annoncé, mercredi 15 octobre, qu’ils arrêtaient cette liste de discussion consacrée au journalisme en ligne, après plus de cinq ans d’existence. Ayant compté jusqu’à 360 membres, ce forum spécialisé recevait de moins en moins de contributions depuis un an. Les modérateurs de la liste, Hervé Cassagne et Gilles Klein, estiment que "l’esprit" de découverte d’un nouveau média qui régnait pendant les années 1997-2001 s’est envolé. Alain Simeray, journaliste issu de la presse informatique, et Gilles Klein lancent aujourd’hui JListe 2, une liste désormais réservée aux professionnels, principalement les membres des rédactions en ligne de médias traditionnels.

Hervé Cassagne explique avoir fermé le forum qu’il avait créé en 1997 afin d’"éviter une longue agonie pour que JListe reste, du moins dans nos souvenirs, un lieu d’information et de débat passionnant".

Si, comme la plupart des listes, elle ne comptait que 10 % à 20 % de membres réellement actifs dans les débats, cette activité était en forte baisse depuis un an et demi. Quand JListe comptait une dizaine de contributions quotidiennes à la belle époque, elle ne recevait récemment guère plus d’un message par semaine.

"Depuis un an et demi, la grande vague du Net est finie. L’enthousiasme sur le journalisme en ligne n’a fait que décroître, note Gilles Klein, membre d’origine et co-modérateur de JListe. Les journalistes sur Internet sont devenus des journalistes comme les autres."

Pour Gilles Klein, spécialiste du multimédia à l’hebdomadaire Elle depuis 1996, le journalisme en ligne s’est professionnalisé, progressivement et logiquement : "C’est comme pour les radios libres au début des quatre-vingt. C’était plus fou à l’époque. Les reporters des radios privés n’étaient même pas considérés comme des journalistes par leurs confrères..."

En plus de la liste de discussion par email, JListe avait monté une association qui prolongeait parfois les débats en ligne par des rencontres "dans la vie réelle". La dernière conférence, organisée en mai 2002, a marqué, selon Gilles Klein, le début du déclin de la liste.

Pas de révolution internet ?

L’ex-communauté soudée des journalistes internet, qui rêvait d’une pratique différente, plus directe, plus incisive, plus personnelle, plus interactive, s’est peu à peu scindée. "D’un côté il y les amateurs, qui ont cessé de s’exprimer car avoir un site personnel est devenu un fait très banal. De l’autre, les professionnels, qui se sont intégrés dans des logiques d’entreprises et n’appréciaient pas les contributions un peu trop baba cool", juge le journaliste qui a découvert l’internet en 1994, après avoir suivi les Bulletin Board Services (BBS), ancêtres des groupes de discussion actuels.

Les "bloggers", ces internautes éditeurs de petits sites personnels à mi-chemin entre le webzine et le journal intime, ne se sont jamais intéressés à JListe. Pourtant, de nombreux journalistes tiennent un blog bénévolement, afin de donner un autre éclairage sur leur travail.

En 2003, au cours d’une table ronde consacrée au journalisme en ligne à Autrans (Vercors), Hervé Cassagne affirmait déjà que l’"internet n’avait pas été la révolution tant attendue". "Il y a encore cinq ans, on pensait que le réseau interactif allait faire évoluer la presse traditionnelle mais il n’en a rien été", estimait alors le fondateur de JListe, qui a quitté Paris et le journalisme en 2002, et travaille maintenant pour le Conseil régional de Rhône-Alpes.

Retour au contenu

En 1999, pour évacuer certains thèmes hors-sujet sur JListe, Gilles Klein avait créé JournaListe, consacrée au journalisme en général. Active, la liste revendique 300 abonnés, tous professionnels, titulaires de la carte de presse ou étudiants en journalisme.

Jliste n’existe plus, mais le témoin est transmis à JLIste 2, un nouveau groupe de discussion lancé aujourd’hui par Alain Simeray, un journaliste issu de la presse informatique, et Gilles Klein. Ce successeur a désormais vocation à accueillir les seuls professionnels du contenu en ligne. "Les débats porteront surtout les différents modèles économiques, les façons d’éditer l’information en ligne, les types de mise en forme du contenu...", précise Gilles Klein.

Ce spécialiste reconnaît que la presse "uniquement en ligne" a presque entièrement disparu et que les médias traditionnels ont pour la plupart réduit l’ambition de leur site. Toutefois, Gilles Klein se réjouit de voir "un retour au contenu" sur les sites des médias traditionnels, qui commenceraient à revenir de la "mode flash" et des "mise en page magiques". L’aventure continue.

Le site de JListe:
http://www.jliste.net/jliste.html

Le site de JListe 2:
http://thorgal.tektonika2.com/jliste2/

Le site de Elle (Hachette Filipacchi):
http://www.elle.fr

Rencontres d’Autrans, compte-rendu du débat "Les professionnels de l’information sur Internet: nouvelle donne":
http://www.autrans2003.org/article....

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse