15 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/09/2000 • 00h00

Au paradis des bébêtes

Un chien qui parle, un veilleur de nuit miniature et 10 gros insectes lâchés dans la nature : les démonstrations proposées le 14 septembre à la SAB 2000 ont ravi les chercheurs et les curieux. (Avec les démonstrations en vidéo)
Cliquez sur l’image pour voir la vidéo : "Aibo, le chien qui parle"
Sur la scène de l’amphithéâtre, Frédéric Kaplan du laboratoire de recherche de Sony à Paris, débite son exposé. Tout le monde l’écoute attentivement, mais personne ne le regarde : la bonne centaine de spectateurs n’a d’yeux que pour son petit compagnon, Aibo, le robot chien de Sony, qui gambade allégrement à ses pieds . Car ce n’est pas n’importe quel Aibo : perfectionné par les chercheurs de Sony, il parle et réagit aux ordres de son maître. Enfin presque : ce dernier a beau lui demander de trouver la balle, répétant inlassablement "Find the ball", l’animal se dirige vers les photographes, ou plutôt vers les flashes qui perturbent son petit cerveau artificiel. Le maître le rattrape, le place face à la balle. Cette fois, Aibo a compris : il répond de sa jolie petite voix "Find the ball...", se dirige vers la balle, la trouve, lance des couinements de joie, et, très fier, lève les pattes pour faire le signe de la victoire, sous les rires d’un public conquis. La démonstration s’achève sur cette ultime facétie du chien de cirque.

Petit veilleur de nuit pour maison de poupées Mais ce n’est pas terminé. À la sortie, plusieurs autres démonstrations attendent le public de chercheurs, d’étudiants et de curieux dans les salles attenantes. La plus spectaculaire met en scène un robot veilleur de nuit, qui ne mesure qu’une quinzaine de centimètres de hauteur. Un jour, il pourra peut-être protéger la maison en votre absence, mais pour l’instant, il doit se contenter de surveiller une enceinte en Lego construite sur la table. Connecté à l’ordinateur portable de l’équipe du projet Laplace du laboratoire Leibnitz - CNRS de Grenoble (la version autonome est prévue pour bientôt), il sort de son antre après avoir rechargé les batteries. Puis il part faire sa ronde : il patrouille, détecte les mouvements et éteint les éventuels incendies. Justement, un chercheur vient d’allumer une bougie : il se dirige vers elle, s’arrête à proximité et éteint la flamme d’un souffle précis. À l’avenir, il faudra quand même trouver autre chose pour éteindre un véritable incendie...

Deux maîtres et quatre esclaves

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo : des insectes très serviles
C’est l’heure de la récréation. Dans le hall, l’artiste Mathieu Briand a installé ses 10 robots insectes hexapodes, en formant deux groupes, chacun composé d’un maître et de quatre esclaves (voir la vidéo " Des insectes très serviles "). Au signal, les bestioles se mettent en marche. Les maîtres suivent un parcours aléatoire auquel les esclaves se réfèrent, grâce à un système infrarouge. Mais quand un esclave rencontre un obstacle, il adopte lui aussi une trajectoire aléatoire, jusqu’à ce qu’il rencontre un nouveau maître. Les spectateurs sont invités par l’artiste à se mêler aux robots. Timidement, les humains quittent les marches bordant le hall pour se joindre à la colonie d’insectes, et ils sont bientôt plus d’une dizaine à les regarder, voire à les toucher, certains, dont quelques chercheurs, n’hésitant pas à s’agenouiller pour mieux les observer. Deux paires de lunettes généralement utilisées pour la réalité virtuelle sont à disposition du public pour qu’ils voient à travers les "yeux" des maîtres, équipés de caméras. Mais pas de chance : les lunettes tombent rapidement en rade. C’est dommage, mais pas trop grave : le spectacle est déjà assez étrange comme ça.

Le site du laboratoire de recherche Sony à Paris
http://www.csl.sony.fr/ Le site du projet Laplace du laboratoire Leibnitz - CNRS à Grenoble
http://www-leibniz.imag.fr/LAPLACE/ Le site de l’artiste marseillais Mathieu Briand
http://www.cerclerouge.org/mathieu/...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse