27 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


27/05/2003 • 15h00

"Au-delà de la grève, notre site est un forum de propositions" [Serge Chamelot]

Pour l’enseignant animateur du Réseau des bahuts, la lutte sur le Net ne fait que commencer

La mobilisation contre la réforme des retraites et le projet de décentralisation concernant certains personnels de l’Education nationale ne faiblit pas : mardi 27 mai, plusieurs centaines de milliers de personnes sont de nouveau descendues dans la rue. Depuis le début du mouvement, un site internet, le Réseau des bahuts, joue un rôle crucial dans l’information des grévistes en Ile-de-France. Appels à la grève, compte-rendus d’assemblées générales, contributions, revues de presse, affiches et tracts à télécharger... Serge Chamelot, professeur de sciences physiques en Seine Saint-Denis (93) et animateur du Réseau, revient sur deux mois de lutte.

Comment est née l’idée du réseau des bahuts ?
Serge Chamelot : On a commencé à y réfléchir avant le début des vacances de printemps. Il y avait quelques établissements en grève en Seine-Saint-Denis. Les syndicats, qui disposent de moyen logistiques plus importants que les nôtres, ne s’étaient pas encore vraiment engagés dans la lutte. Et à cette époque, on ne trouvait rien dans les médias sur les grèves. A la Réunion, 20 000 personnes manifestaient et personne n’en parlait !
Il nous fallait un endroit où l’on puisse savoir ce qui se passait dans les autres établissements du 93. On a donc décidé de lancer une liste de discussion puis j’ai passé les vacances à monter le site, en récupérant des informations sur les sites des autres départements. Le 22 avril, on a présenté le site à l’assemblée générale des établissements en lutte du 93. Peu à peu le site a été utilisé assez naturellement par l’AG Ile de France, puis finalement par la Coordination nationale. Le Réseau des bahuts référence beaucoup de liens vers les sites de mobilisation des départements de province et on a créé une liste de diffusion pour chaque AG départementale d’Ile de France.

Quel est votre mode de fonctionnement ?
Six personnes possèdent les codes d’accès pour publier. J’en connaissais quelques-uns et j’ai rencontré les autres durant le mouvement, à l’occasion d’AG ou de réunions. On a développé un réseau de correspondants dans les autres départements d’Ile-de-France pour faire remonter une information fiable et régulière. On ne se voit jamais, mais tant qu’il n’y a pas de réaction négative à ce que l’on publie, c’est qu’il n’y a pas de problème. Chaque personne qui vient sur le site peut aussi poster une contribution.
Ça fait pas mal de boulot. On reçoit environ 150 mails par jour, entre les listes de diffusion et la boîte mail du site. Des propositions d’action, des réflexions sur le mouvement ou sur les réformes. Depuis le 17 mai, 55 000 personnes ont visité la page d’accueil, soit à peu près 7000 visiteurs par jour. Le compteur de Spip (outil de publication libre notamment utilisé par Transfert, NDLR) n’a pas tenu le coup...

Comment voyez-vous votre rôle dans la grève ?
Plutôt positif, d’après les retours que nous avons. Au début, les gens venaient pour voir l’état de la mobilisation dans les départements mais ça a changé. La partie "état de la grève" ne pèse plus que pour 40 % du trafic tandis que les débats, les accessoires à télécharger et les idées pour l’action sont montés en puissance. C’est normal, les grands médias donnent des informations sur le mouvement, on n’a donc plus besoin de se rassurer. D’autres listes ou sites se sont montés au Havre, à Bordeaux... Un collègue de la Réunion a même monté le site Mouvements.net, qui traite de l’ensemble de la mobilisation contre la réforme des retraites.

Vous comptez continuer votre action ?
En lançant le site, j’avais annoncé qu’on le maintiendrait après la fin du mouvement, en prévision des suivants. C’est pour cela qu’il ne s’appelle pas bahutsengreve mais reseaudesbahuts. On veut être un forum, une chambre d’écho pour faire remonter des propositions aux syndicats et au ministère, pas simplement gueuler contre les projets de réforme. Je ne suis pas pour le statu quo dans l’Education nationale. On a tous des idéees sur les changements à mener. On ne sera pas forcément d’accord mais au moins, cela permettra de poursuivre la discussion.
En 1998, lors des grèves en Seine-Saint-Denis, où les personnels avaient finalement obtenu gain de cause, on avait déjà monté un site pour les états généraux du droit à l’éducation, mais on l’a arrêté en 2000. Internet n’était pas aussi présent dans la vie des gens. Aujourd’hui, la technologie permet de poursuivre le mouvement de chez soi, de se réunir à distance. Bien sûr, pour mener une lutte, on ne peut se contenter de rester derrière son ordinateur, il faut aussi se mobiliser dans les établissemments, manifester dans la rue... Mais internet offre quand même des possibilités inédites. Il y a dix ans, jamais un simple prof comme moi n’aurait pu monter, à peu de frais, quelque chose d’équivalent au Réseau des bahuts. Maintenant, il faut valoriser ce type d’initiative.

Le site du Réseau des bahuts:
http://reseaudesbahuts.lautre.net

Le site de Mouvements, contre la réforme des retraites:
http://www.mouvements.net

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse