27 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


17/04/2003 • 13h46

"Art orienté objet", un duo animal

Comment lancer un débat bioéthique à coup de culture de peau et d’injection de sang de panda
 
Dossier : "L’art biotech"

Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin présentent à l’exposition Art biotech, au Lieu Unique de Nantes, des cultures de leurs propres peaux affublées de tatouages animaliers et baignant dans des bocaux de formol. Le duo d’artistes, baptisé Art orienté objet, veut ainsi disséquer les enjeux de la manipulation d’êtres vivants, humains ou animaux, par la société moderne.

Echantillon de peau hybride avec papillon tatoué (DR) - 6.8 ko
Echantillon de peau hybride avec papillon tatoué (DR)

Pour mener à bien leur projet, les duettistes disent avoir adopté une démarche scientifique et technique. Ils ont tout d’abord intégré une cohorte de 15 000 individus, enrôlés à Framingham (Etats-Unis) dans un programme de recherche lié au célèbre Massachussets Institute of Technology (MIT). "Puis, par le biais de groupes anti-vivisection, nous avons pu nous faire intégrer comme cobayes humains dans un laboratoire de production de peau. Nous avons accepté de prêter nos propres peaux, en échange du droit de rapporter en France les éléments de ces expériences", raconte Marion Laval-Jeantet.

Cochon ionisé

Les chercheurs ont prélevé 3 à 5 millimètres carrés de l’épiderme des artistes -"une opération pas tout à fait indolore"- pour les déposer sur du derme de cochon stérilisé et ionisé, et les cultiver dans un bain d’acides aminés. Une vingtaine d’étapes plus tard, les Art orienté objet se sont livrés à une séance de tatouages animaliers, "greffant" sur les hybrides de peaux, un colibri, un papillon ou une araignée, victimes potentielles ou réelles d’expérimentations humaines.

"Nous sommes dans une logique d’analyse critique mais ne prenons pas forcément partie. Notre idée est de sortir de l’abstraction des discours de laboratoires en présentant au public des éléments concrets, donc marquants, prévient Marion Laval-Jeantet. Le public est choqué de voir des hybrides de nos peaux ainsi exposés. Mais en réalité ce qui choque n’est pas tant la culture - même hybride - de peau, que le fait d’imaginer le monde qui va avec ce genre de technique." Enrôler des humains pour jouer les cobayes de laboratoires à la place d’animaux n’est-il pas un prélude à d’autres techniques ? Celles-ci mettront-elles en cause la notion de barrière entre espèces ? Sont-elles forcément inévitables ou réellement inquiétantes ?

Sang de panda et corde raide

Art orienté objet, qui revendique une forme de label "science fiction", compte poursuivre l’exploration de la relation humain-animal. Marion Laval-Jeantet prépare une action baptisée "Que le panda vive en moi", au cours de laquelle elle s’injectera du sang de panda rendu compatible, façon brutale d’instaurer un débat sur les barrières entre espèces et sur la supériorité de l’humain sur l’animal.

Avant que la panda "vive en eux", les artistes devraont surmonter de nombreux obstacles administratifs et éthiques. Art orienté objet envisage même de réaliser cette opération hors du territoire français. D’un point de vue technique "des inconnues subsistent", reconnaît Marion Laval-Jeantet. "Mais c’est aussi une façon de nous engager fortement. En touchant à l’émotionnel, nous parlons au fantasmatique, nous suscitons une réflexion nécessaire. Car aujourd’hui l’homme marche sur une corde raide d’un point de vue éthique. Tout l’art consiste à emprunter cette même corde sans tomber."

Le site d’Art orienté objet:
http://artorienteobjet.free.fr

Leur expo au Lieu unique:
http://www.lelieuunique.com/SAISON/...

Dossier Art Biotech: des labos aux expos (Transfert.net):
http://www.transfert.net/d52

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse