23 09 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


25/05/1999 • 13h23

Amazon censurait un livre qui critiquait les scientologues.

La secte avait presque réussi à faire disparaître un ouvrage l’attaquant.

Il fallait bien que cela arrive : il y a un livre que l’on ne trouvait pas chez Amazon. " A piece of Blue Sky ", de John Atack (Carol, 1990 ; ISBN 081840499X). Cet ouvrage a été retiré de la vente par Amazon pour " raisons légales ". Des raisons qui sont en fait difficile à trouver : l’auteur a bien fait l’objet d’un procès, qu’il a perdu, et le tribunal a interdit à l’auteur de distribuer le livre tant qu’un paragraphe jugé diffamatoire ne serait pas enlevé. Mais le tribunal était britannique, l’interdiction n’a été prononcée que pour le territoire britannique, et le tribunal n’a pas demandé le retrait de vente des ouvrages déjà distribués en librairies… Ce qui a interloqué les lecteurs : pourquoi ne pouvait-on pas acheter ce livre chez Amazon ? Alors qu’il était toujours en vente, le plus légalement possible, chez les autres libraires en ligne américains ?

Réponse : " A piece of Blue Sky " est une enquête très fouillée sur l’Eglise de Scientologie…

La secte a depuis longtemps poursuivi cet ouvrage, considéré comme une des meilleures sources sur la scientologie. On connaît le travail de la scientologie, son efficacité à faire pression sur les personnes qui écrivent sur elle. Mais on ne pensait pas qu’elle aurait réussi à faire carrément retirer un livre qui la gêne de la vente.

La situation est encore plus grave si on considère qu’Amazon ne signalait à aucun moment qu’ils refusaient de vendre le livre. Il se contentait de dire qu’ils ne le connaissaient pas… Bref, Amazon avait virtuellement fait disparaître le bouquin comme s’il n’avait jamais existé !

Finalement, jeudi dernier, Amazon est revenu sur sa décision  : après trois mois de censure, l’ouvrage existe de nouveau chez Amazon.

Voici les lettres qu’Amazon a écrit à des lecteurs se plaignant de cette censure :

" Thank you for writing to us at Amazon.com.

Amazon.com is a retailer and does not engage in censorship. Our goal is to provide as broad a selection of books, CD, and videos as possible to our customers. However, there are times when we must remove titles from our catalog for legal reasons. Typical examples of legal situations that may require us to remove items from our catalog include copyright violations and findings of libel or defamation.

I hope this information is helpful. Please let us know if you have any further questions or concerns—we’ll be glad to hear from you. "

Ou encore :

" Dear Mr. XXXXX,

Thanks for writing to Amazon.com.

I’m sorry to hear that you are disappointed by the removal of "A Piece of Blue Sky" by John Atack from our catalog. Our decision to drop this title from our listings was a result of legal issues.

Again, thank you for taking the time to write to us with your concerns.

Feel free to contact us any time—we will always be glad to hear your questions or comments. We hope to see you again at Amazon.com !

Best regards,

Sara Jarolimek

Amazon.com

Earth’s Biggest Selection

http://www.amazon.com/
http://www.amazon.com/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse