27 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/06/2003 • 17h27

Affaire Larsen : un an de prison, dont dix mois avec sursis

Clémente avec le radio-amateur, la justice n’en condamne pas moins le hacker

La 13e chambre du tribunal de grande instance de Paris a condamné le radio-amateur Larsen, jeudi 12 juin, à un an de prison, dont dix mois avec sursis. Cet autodidacte, spécialiste du spectre électromagnétique, était accusé d’avoir rendu publiques des fréquences radio classées "confidentiel défense".

Au cours de l’audience qui s’était déroulée le 26 mars dernier, le parquet avait requis un an de prison dont une partie avec sursis, afin de couvrir les deux mois de détention déjà accomplis, et 5000 euros d’amende. Le tribunal a finalement décidé de n’infliger aucune amende à l’intéressé et surtout ne pas inscrire cette condamnation sur son casier judiciaire. Ce dernier point était essentiel pour qu’il ne perde pas son travail, puisqu’il est fonctionnaire.

Si Larsen se dit "satisfait" de cette décision qui ne l’handicapera pas, s’il dit vouloir enfin tourner une page qui s’est étalée sur trois ans de sa vie et l’a littéralement bouleversé, ce jugement soulève tout de même quelques questions.

Hacker = terroriste ?

Le fait de compiler des sources ouvertes et de publier le fruit de ses recherches est-il désormais impossible lorsqu’il s’agit du domaine militaire ? Un hacker est-il forcément un terroriste ? Un juge d’instruction spécialisé dans le terrorisme est-il le plus à même d’instruire un dossier ayant plutôt trait aux technologies et aux fréquences radio ?

L’instruction menée par le très médiatique juge anti-terroriste Gilbert Thiel avait conduit Larsen à la Santé, où il avait reçu le titre peu enviable de détenu particulièrement surveillé (DPS). Il a ainsi pu côtoyer pendant ses deux mois de détention préventive plusieurs terroristes, bien réels ceux-là.

Le juge Thiel voit probablement beaucoup de terroristes dans le cadre de son travail. Le "hacker" arrêté par la DST pour diffusion de "renseignements et données classifiées secret et confidentiel défense" ne pouvait visiblement pas faire exception. N’est-on pas forcément un terroriste lorsque l’on diffuse dans une lettre confidentielle à destination des passionnés d’ondes radios les fréquences de la police ou de l’armée ? Ces fréquences ne peuvent qu’être - forcément - classées secret-défense et l’accès à ces chiffres ne peut qu’être - forcément - frauduleux... C’est tout du moins ce qu’indique le magistrat dans son dernier succès de librairie, On ne réveille pas un juge qui dort, lorsqu’il évoque le piratage (totalement imaginaire) d’ordinateurs militaires.

Une connerie, selon certains policiers

Pourtant, et il a bien tenté à plusieurs reprises de le démontrer, preuves à l’appui, Larsen n’a fait que compiler des informations publiées dans des livres et des revues disponibles en librairie à Paris. Mais les radio-amateurs ne peuvent qu’être "pervers" et utiliser des "outils barbares", comme l’indiquait la procureure le 26 mars. Cela ne rappelle-t-il pas le portrait classique du terroriste ?

Finalement, il ne serait peut-être pas inutile de réveiller les juges qui dorment et de leur faire comprendre (par des formations ?) ce qui se trame vraiment dans le domaine des nouvelles technologies, des hackers et autres milieux underground des réseaux informatiques. Car il semble bien que, dans ce domaine comme dans d’autres, la peur soit désormais le prisme guidant la réflexion. Si Larsen était un dangereux terroriste méritant d’être "particulièrement surveillé" pendant deux mois, la condamnation semble légère. Si, comme c’est le cas, il ne s’agit que d’un radio-amateur un peu trop enthousiaste, elle semble bien dure !

Au sein même de la DST (Direction de la sûreté du territoire), qui a procédé à l’arrestation de Larsen, des voix s’élèvent pour relativiser l’intérêt de cette affaire. "C’était une connerie", estime l’un des policiers de la rue Nélaton, à Paris.

On notera par ailleurs qu’aux Etats-Unis, pays en pointe dans la lutte contre le terrorisme, la publication des fréquences militaires n’est absolument pas considérée comme quelque chose d’interdit ou même de suspect.

Procès Larsen: beaucoup de bruit pour rien? (Transfert.net)
http://www.transfert.net/article.ph...

Un hacker français poursuivi par la DST (Transfert.net, septembre 2000)
http://www.transfert.net/article.ph...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse