03 11 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


2/05/2001 • 20h00

Affaire Danone : les petits contre-attaquent !

Le Réseau Voltaire et quatre partis politiques et associations déposent une plainte pénale contre X pour "entrave à la liberté d’expression". Danone, comme d’autres intermédiaires techniques sont visés dans cette affaire sans précédent.

Après David contre Goliath, l’affaire Danone change d’allégorie et pourrait se transformer en Arroseur arrosé : le Réseau Voltaire porte plainte à son tour. L’association défendant la liberté d’expression avait été assignée en justice par Danone pour contrefaçon, en tant qu’éditeur du site jeboycottedanone.net. Elle vient de déposer officiellement, mercredi 2 mai, une plainte pénale contre X pour "entrave à la liberté d’expression, à la liberté du travail", "menace et chantage". La contre-offensive est puissante : outre le registrar Gandi.net et Valentin Lacambre, tous deux assignés par Danone parce que liés à jeboycottedanone.net, les Verts, l’association ATTAC, le Parti radical de gauche et la Ligue communiste révolutionnaire se portent partie civile. Et le Réseau Voltaire a déjà annoncé qu’il rendrait public, jeudi 3 mai, la liste des députés qui se joignent à la plainte. Une cinquantaine de soutiens sont espérés. Enfin, son leader, Thierry Meyssan, a annoncé qu’il lancerait la semaine prochaine un appel aux 2 000 internautes qui se sont exprimés sur les forums de jeboycottedanone et aux 9 000 signataires de la charte du consommateur appelant au boycott. Pour les délits cités, qui portent atteinte à un droit de valeur constitutionnelle, la loi prévoit des peines très lourdes : jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 500 000 F d’amende, la privation des droits civiques et d’exercer une activité commerciale.

Attaque par saturation

Qui est visé dans cette plainte ? L’entrave à la liberté d’expression est constituée de toutes les atteintes portées contre le site jeboycottedanone. En premier lieu, Danone, bien sûr, pourrait être inquiété puisque son responsable des services juridiques, en charge de cette affaire au sein du groupe, aurait contacté Valentin Lacambre. Lors de l’entretien, il aurait menacé le gérant bien connu de la société Gandi, chez qui le nom de domaine jeboycottedanone.net a été enregistré. Sont également désignés les prestataires techniques ELB Multimédia et 7 Ways, chez qui le nom de domaine jeboycottedanone.com a été déposé. M. Collignon, directeur de l’enregistrement chez 7 Ways et président de l’association des registrars européens, avait en effet pris la décision de suspendre le site pour des raisons confuses, alors que la décision de justice dans l’affaire Danone contre jeboycottedanone.com n’était pas encore rendue. C’est le lendemain, le samedi 21 avril, que le Réseau Voltaire avait réactivé le site sous l’adresse jeboycottedanone.net. Ce n’est pas tout. Car, selon Thierry Meyssan, le site a été victime d’une attaque par saturation, 60 000 requêtes ayant été adressées dans la seule nuit du 24 avril par une société d’intelligence économique. Une entreprise qui, toujours selon le président du Réseau Voltaire, aurait dans le passé travaillé pour une filiale de Danone. Interrogé sur ce sujet par Transfert, le service de communication de Danone a assuré qu’il n’avait eu recours à aucune société de communication externe, depuis le début de l’affaire du boycott.

Un grand absent

On ne compte parmi les plaignants qu’un seul grand absent : Olivier Malnuit, le journaliste qui a lancé jeboycottedanone.com. Il a refusé de se porter partie civile. Interrogé par Transfert, il a déclaré qu’il ne savait pas vraiment pourquoi et a renvoyé vers son avocat pour cette question "juridique". Bien qu’ayant clamé haut et fort que Danone instrumentalisait le droit des marques, Maître Emmanuel Pierrat trouve la plainte du Réseau Voltaire absurde : "Je pense qu’elle ne sera pas instruite. C’est comme si quelqu’un clamait avoir été violé par le Pape..." Lui et son client ont par ailleurs choisi d’accepter le soutien du Mouvement des citoyens. Tous se retrouveront néanmoins côte à côte le 30 mai, devant le juge qui traitera la plainte pour "contrefaçon", déposée au fond par Danone contre jeboycottedanone (.com et .net). À moins que celle-ci ne soit suspendue par la nomination rapide d’un juge d’instruction pour instruire la plainte pénale contre X...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse

Page not found