17 07 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


4/07/2001 • 19h43

Adbusters fait leur fête aux multinationales

Le réseau d’activistes canadien Adbusters veut détourner la fête nationale américaine et déclarer l’indépendance... vis-à-vis des grands groupes. Interview de Kalle Lasn, fondateur d’Adbusters.

"La deuxième révolution américaine sera une fête de rue pour la vie, la liberté et la quête du bonheur." C’est avec ce slogan que le collectif Adbusters compte détourner la fête de l’indépendance américaine et réveiller les consciences contre un fléau moderne : le pouvoir exorbitant des grands groupes. Connu pour ses détournements de pubs, le célèbre collectif canadien a fondé son action sur un faux drapeau américain, dont les étoiles blanches ont été remplacées par les logos de multinationales comme Apple, Nike, Camel, IBM, Coca-Cola, Warner, Playboy, Shell ou Compaq. Aujourd’hui, dans des centaines de villes des Etats-Unis, 500 de ces étendards politiques devraient être exposés par des activistes, aux Etats-Unis et au-delà. Recrutés par Internet, ces militants tenteront de remplacer le drapeau américain qui orne habituellement les supermarchés WalMart, de perturber les célébrations officielles du 4 juillet ou plus simplement d’exhiber le fanion protestataire à leur balcon.

Héritage situationniste

"Nous voulons dénoncer l’appropriation de notre environnement par les marques et surtout faire réfléchir les gens", explicite Kalle Lasn, le fondateur d’Adbusters. Ce Canadien d’origine estonienne de 59 ans s’est spécialisé dans le détournement des messages corporate et a lancé le Buy Nothing Day, une journée de non-consommation qui a lieu, chaque année en novembre. Adbusters édite un magazine éponyme tiré à 85 000 exemplaires, tient un site web très prolifique et fédère un réseau d’activistes, écrivains, publicitaires, artistes et businessmen "subversifs". Toujours habilement marketées, les actions d’Adbusters s’inspirent de la stratégie de disruption de la société du spectacle héritée des situationnistes. Pourtant, le collectif a progressivement cessé de prendre le contre-pied systématique de la pub pour engager une action plus en profondeur.

Plusieurs pays, plusieurs drapeaux

En 1999, ils ont participé activement aux manifestations de Seattle et enfin obtenu la diffusion de leurs spots protestataires sur CNN, ainsi que sur de nombreuses radios. Toujours dans la mouvance post-Seattle, leur stratégie d’attaque des marques symboles est aujourd’hui renforcée par le succès de No Logo, le best-seller de la journaliste canadienne Naomi Klein. Aujourd’hui, Kalle Lasn est optimiste et croit tant à une radicalisation du mouvement qu’à son renforcement : "Pour la première fois depuis 20 ans, les jeunes ont de bonnes raisons de protester." Ce grand admirateur du "panache et des tripes" de José Bové espère que la contre journée d’indépendance fera des petits et prépare déjà la version anglaise et australienne. "Les anti-mondialisation ne peuvent continuer à aller de sommets en sommets indéfiniment. Nous pensons qu’il est aussi important d’agir au niveau national", explique Kalle Lasn. La Pologne, l’Autriche, l’Allemagne, le Japon, la Suède, la Suisse et les Iles Vierges auront aujourd’hui leur drapeau. En revanche, Paris ne sera pas de la fête. À moins que le 14 juillet ne donne de l’inspiration à certains.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse