27 05 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


4/01/2001 • 18h40

ARCHIVES 1.09 - La furie numérique de La Fura dels Baus

La troupe catalane La Fura dels Baus a ouvert la saison musicale du théâtre de Barcelone avec DQ. Une adaptation de Don Quichotte en opéra numérique, mêlant musique classique et électronique.

En 3014, Don Quichotte est vendu aux enchères, dans un Genève transformé en immense salle des ventes, avant d’être exhibé à Hong-Kong dans un parc d’attractions. Revisitée par le groupe catalan La Fura dels Baus, l’œuvre de Cervantès prend un sacré coup de jeune. Et se transforme en opéra numérique en trois actes, baptisé DQ, qui ouvre, depuis début octobre, la saison du Liceu de Barcelone. Et tout ce que la ville compte de notables, guindés dans des costumes trois-pièces ou des robes de soirée, se presse sur les Ramblas pour assister à cette création mondiale. Après un incendie qui l’a complètement détruit en 1994, le Liceu a été entièrement rénové. À nouvelle salle, nouvelle direction, qui a choisi de casser sa tirelire et d’innover, pour sa deuxième année à la tête de l’opéra, en co-produisant l’œuvre de cette troupe avant-gardiste. Budget : 166 millions de pesetas (environ 6,5 millions de francs). La Fura dels Baus, qui existe depuis vingt ans et en est à son troisième opéra, a toujours innové et mêlé art vivant et nouvelles technologies. « Avec DQ, nous avons monté un opéra classique, avec orchestre, en y insérant de la musique électronique, des dialogues et des moments de silence, explique Alex Ollé, l’un des fondateurs de la troupe. C’est une création collective. » Les internautes ont en effet participer à la composition musicale du spectacle, grâce à un logiciel développé par La Fura, en 1997, pour leur spectacle La Damnation de Faust : le FMOL, pour F@ust Music On Line. « Il suffit de le télécharger depuis notre site, poursuit Alex Ollé. Ensuite, votre clavier et votre souris vous permettent de composer de la musique sur une harpe électronique. C’est un logiciel intuitif, pas besoin de connaître le solfège. » Plus de 400 contributions ont été envoyées. La Fura en a mixé 160. Résultat : un orchestre qui s’arrête de jouer et qui écoute de la techno, devant un public médusé, peu habitué à ce genre de performances et d’humour. Au début du deuxième acte, une femme apparaît sur un écran géant et lance, à la manière d’une pub L’Oréal, « Don Quichotte, parce que lui aussi le vaut bien... ». À peine une réaction dans la salle.

« Quelle m... ! »

À l’entracte, pendant qu’un immense dirigeable est monté au-dessus de la scène, les commentaires fusent : « quelle m... ! », « c’est fort ce qu’ils ont fait », « c’est juste une performance technologique. » La bourgeoisie catalane, bousculée, apprécie moyennement le mélange des genres, agacée aussi par les longues pauses d’une demi-heure entre les actes. « Notre installation technique est lourde, sourit Alex Ollé. Mais ces entractes font partie du spectacle. Pour faire patienter les gens, une dizaine de PC sont installés près du bar. » Si la majorité, scotchée au buffet, ne les voient même pas, quelques spectateurs moins gourmands s’amusent avec le FMOL, visualisent les répétitions (diffusées en direct sur le Net en septembre) ou se connectent au site de La Fura où l’on trouve toutes les infos sur le processus de création. Plus qu’un prolongement du spectacle, le site, pour Alex Ollé, « est la scène virtuelle sur laquelle se développe notre théâtre numérique. Ce n’est pas le site d’un opéra mais un opéra pour le Net, en parallèle. Une synthèse du DQ que nous jouons au Liceu ». La salle affiche complet avec ce spectacle, joué du 2 au 10 octobre à Barcelone et jusqu’à la fin du mois à Séville. La Fura dels Baus, qui partira en tournée européenne en 2001, a déjà gagné son pari. « Quand La Fura a débuté, nous ne souhaitions qu’une chose : remplir le Liceu et y mettre le feu. » C’est chose faite.

http://www.lafura.com
http://www.lafura.com http://www.liceubarcelona.com
http://www.liceubarcelona.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse