15 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/01/2001 • 10h56

ARCHIVES 1.09 - François Wallon, l’expert de l’affaire Yahoo !

Le 6 novembre, son rapport d’expertise, rédigé avec l’Américain Vinton Cerf et le Britannique Ben Laurie, permettra au juge de trancher l’affaire Yahoo !. Portrait d’un informaticien atypique.

Il pilote des hélicoptères, des avions et des bateaux - c’est affiché sur les murs de son bureau. Au milieu de ses brevets, tableaux, photos et autres estampes japonaises, dans le joyeux capharnaüm napoléonien qui lui sert de cabinet de travail, François Wallon, 54 ans, trompe son monde. On l’imaginerait bien major britannique au repos - le blazer à boutons dorés, le pantalon à l’écossais fondu, tout y est -, mais quel sujet de sa Gracieuse Majesté arborerait un aussi triomphal nœud pap’ ? Ne pas se fier à la première impression : cet homme-là, dans cet univers-ci, est, à Paris, l’un des meilleurs experts informatiques du moment. Depuis plus de vingt ans, avec sa valisette à roulettes bourrée de câbles, de zips, de pinces et de logiciels, il promène sa longue silhouette sur tous les lieux d’expertise pour le compte de la cour d’appel de Paris, de la Cour de cassation et aussi pour sa pratique personnelle. « Je suis un expert-cambouis », aime répéter cet ancien d’IBM, en justifiant son insatiable propension à jouer du tournevis sur les ordinateurs, les disques durs et tout ce qui peut stocker des données bien planquées.

Au diable la parano

L’heure de gloire de François Wallon sonnera peut-être lundi 6 novembre, à 14 heures. Ce jour-là, au Palais de justice de Paris, il remettra au juge Jean-Jacques Gomez les propositions pour régler l’affaire Yahoo !, établies avec l’Américain Vinton Cerf, l’un des pères de l’Internet, et le Britannique Ben Laurie, spécialiste des logiciels libres. Ils ne se sont jamais vus et ont travaillé, pendant des semaines, par conférence téléphonique et e-mails. Et au diable la parano sur les écoutes ou les interceptions de e-courrier dont notre homme n’ignore rien. Leur rapport commun dira si la technique peut répondre à la demande du tribunal : empêcher l’accès des internautes français à un commerce d’objets nazis sur le site américain de Yahoo !, réprimé ici par la loi. Une première.

Pas de secrétaire

Il en est assez fier, cet héritier des deux Wallon, Henri le républicain et Henri le communiste : le « père de la République » qui vota contre la restauration de la Monarchie en 1873 (son arrière-arrière-grand-père), et le psychologue, communiste et résistant, co-auteur de la loi sur l’enseignement après la dernière guerre (son grand-oncle). Une lignée aussi encombrante forge un destin. Et ni la sonnerie du téléphone, ni le pager hyperactif, ni les e-mails accumulés, ni les scellés judiciaires qui s’entassent dans de giga sacs-poubelles, ne viendront à bout de sa marotte : pas de secrétaire. « Depuis que j’ai vendu ma société d’informatique en 1978, j’ai décidé que je n’aurais plus de personnel. » Dans l’ombre des juges antiterroristes, il a fait parler les données les mieux dissimulées. Mais il n’aime rien tant qu’une bonne expertise civile. Ou une contrefaçon de derrière les fagots, un vol de technologie, l’appel en urgence d’un client aux prises avec une perquisition. Et aussi l’enseignement à la fac de Jussieu, où il recrute parfois des étudiants. Pour l’aider à tirer des listings sans fin.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse