07 07 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


9/10/2000 • 00h00

ARCHIVES 1.07 - Zebda se clippe en numérique

H5 met Zebda en boîte. La petite société de graphistes, primée à Imagina pour The Child, vient de réaliser le dernier clip du groupe toulousain : Oualalaradime. Résultat : trois minutes cinquante de pur bonheur numérique pour une animation incroyable qui mêle jeu vidéo, manga et barbapapas...

Ne frappez pas à la porte de l’agence de création graphique H5 avant neuf heures du matin : vous risqueriez de réveiller quelques designers... Ludovic Houplain et Antoine Bardou-Jacquet, les big boss trentenaires de cette petite société parisienne, sont depuis longtemps habitués aux nuits blanches passées à boucler des projets. Mais depuis que H5 a conçu le clip d’Alex Gopher, The Child ; depuis que cette petite merveille d’animation numérique, réalisée toute en caractères typographiques, a gagné le prix du meilleur clip à Imagina, le téléphone n’arrête plus de sonner... Tout le monde s’arrache les meilleurs “clippeurs” du moment. H5 s’est même payé le luxe de travailler avec Midi-Minuit, LA boîte de prod’ branchée.

C’est d’ailleurs par leur biais que la route des jeunes graphistes a croisé celle de Zebda. En décembre dernier, le groupe toulousain lance un appel d’offres pour son futur clip. H5 répond à la proposition et envoie un story-board. “Ils voulaient un clip tout en animation, raconte Ludovic Houplain. Nous, on voulait faire des mélanges graphiques, créer une interaction entre le dessin animé, la 3D, le dessin naïf ou ultra sophistiqué, le manga... On s’est dit que ce serait marrant de pouvoir transposer un héros très typé, avec toutes ses caractéristiques graphiques dans un autre univers que le sien.” Le story-board de H5 est retenu : les grandes manœuvres commencent.

“À partir de là, il fallait trouver un lien avec le groupe Zebda. La chanson, Oualalaradime, c’est un peu une surenchère de cours d’école : chaque membre du groupe a un rôle de super héros et vend ses arguments. On s’est dit qu’on allait les transformer chacun en personnage de dessin animé qui poursuivrait le suivant dans son univers.” En à peine deux semaines, les différents genres graphiques du clip sont définis. Ensuite, toute l’équipe part s’enfermer dans les studios Duran-Dubois pour enchaîner sur la réalisation.

25 personnes à temps plein

Une équipe de création de dessin animé traditionnel, une équipe d’animation 3D, une équipe de développeurs de jeux vidéo : 25 personnes sont mobilisées pendant deux mois pour réaliser le clip. Sans compter le programmeur de jeu vidéo qui a dû recréer l’univers de match de foot virtuel qui ouvre le clip. “Il fallait s’inspirer d’univers connus sans pour autant les plagier, raconte Ludovic. On ne pouvait pas prendre le risque de se retrouver avec un procès.” Ensuite, il a fallu mélanger les genres, en faisant appel aux équipes des studios Duran-Dubois. “En général, on détermine un environnement et on s’y tient, explique Jacquemin Pier, directeur de la 3D des studios. Là, il a fallu intégrer des images 3D dans un environnement en deux dimensions, et caler les animations en permanence. On n’aurait jamais pu faire ça il y a trois ou quatre ans."

Pas facile en effet de fondre un robot Transformer en trois dimensions dans un univers manga, en y intégrant également des personnages tout ronds façon Barbapapas et un joueur de foot sorti d’un jeu vidéo... Jusqu’au bout, Ludovic, réalisateur du clip, a cru qu’il n’allait pas y arriver. À une semaine de la fin du tournage, il ne connaissait toujours pas la durée exacte de la chanson : “on ne savait pas si le morceau allait durer trois minutes trente, trois minutes cinquante ou quatre minutes dix, parce que Barclay n’avait pas encore fait le radio edit. Or, trente secondes en animation, c’est quasiment une semaine de travail. Et on n’avait plus d’équipe d’animation..." Le réalisateur prévoit donc plusieurs versions. La chanson durera finalement trois minutes cinquante.

Pas de clips au kilo

Et encore une fois, le résultat détonne. Dans un milieu où les tournages vidéos durent rarement plus de deux jours, faute de moyens, le clip de H5 ressemble à de la dynamite. “En France, le budget moyen pour un clip est de 300 000 F, explique Ludo. En Angleterre, ils savent qu’ils vont exporter, donc les budgets doublent ou triplent immédiatement.” Pour Zebda, la production aura coûté 700 000 F. “Un bon budget, un bon timing", commente Ludo. Quant aux musiciens, ils auront, sur ce coup-là, donné largement carte blanche aux graphistes : “ils sont venus une fois en studio, visionner dix secondes de clip, raconte le réalisateur. En fait, ils ont fait confiance au story-board." Et au talent de H5... On ne peut pas à la fois “assurer la promo" et s’occuper des produits dérivés.

Le tournage à peine terminé, l’équipe de graphistes s’est lancée sur d’autres projets. “Depuis le clip d’Alex Gopher, ils sont tout le temps en tournage, en rendez-vous ou en entretien", constate Yorgo, un voisin, lui aussi dessinateur, qui partage leurs bureaux de la rue Poissonnière. Une sacrée différence avec l’époque pas si lointaine où les créateurs de H5 planchaient sur le design de l’affiche du Salon du funéraire... Des pochettes de disques pour des petits groupes de musique électronique, à l’illustration de l’album d’Alain Souchon Au ras des pâquerettes, en passant par la consécration The Child, H5 a fait son chemin. Aujourd’hui, la petite équipe s’offre le luxe de faire le tri parmi les dizaines de propositions qu’elle reçoit. “On aime bien l’alternance, explique Ludovic. On ne va pas se mettre à faire des clips au kilo, d’autant plus que c’est assez lourd à faire. Deux ou trois par an, c’est largement suffisant." Quel sera le prochain ? “C’est un peu un secret, plaisante Ludo dans un sourire. Mais ça suffit déjà à remplir nos nuits blanches..."

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse