29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/03/2003 • 11h15

A Nantes, les artistes se jouent des biotechnologies

Ou comment l’ADN cultive le fantasme de "l’art vivant"
 
Dossier : "L’art biotech"

Manipulation d’ADN, culture de steak de grenouille et de peau humaine, hybridation de plantes ? L’exposition "Art biotech" rassemble, jusqu’au 4 mai au Lieu unique de Nantes, une dizaine de créateurs passés maîtres dans l’art de modeler le vivant.

Dans une fiole protégée par une vitre, tel un bijou de valeur, le brésilien Eduardo Kac a recueilli 65 milligrammes d’ADN. Cette poudre blanche obtenue par l’accumulation et le filtrage d’innombrables copies d’un gène de bactérie, promesse de perfection, d’immortalité et de royalties, pourrait symboliser le Graal de la société moderne et marchande. L’artiste a pourtant choisi de mettre en avant son caractère inerte, ironisant sur le fétichisme dont elle est l’objet dans les conseils d’administration et les salles de marché.

"A l’image de cette poudre, nous n’abordons pas les biotechnologies sous l’angle de leur utilité. Nous cherchons à mettre en abîme l’utilisation qui en est faite dans les laboratoires", souligne Jens Hauser, le commissaire de l’exposition. "Au public qui y verrait une simple provocation, les artistes veulent montrer qu’ils lèvent en fait le voile sur un monde clos, celui des laboratoires et des chercheurs", poursuit Marc Grégoire, chercheur à l’Inserm de Nantes, qui assiste le collectif australien Symbiotica sur l’exposition.

Pionniers en mouvement

Peut-on enjamber les barrières entre les espèces ? Quel est le statut de l’animal de laboratoire ? L’homme domine-t-il les autres espèces vivantes ? Telles sont les questions posées par l’exposition. Ni condamnation, ni louange, celle-ci veut interroger la science et aspire à créer ou recréer un dialogue social sur la question des biotechnologies, entre les extrêmes incarnés par José Bové et Raël. "Pénétrer dans cette exposition nécessite d’ailleurs un effort, une participation active de la part du visiteur", souligne Patricia Solini, la responsable des arts plastiques du Lieu unique.

D’un strict point de vue artistique, Jens Hauser insiste sur la légitimité des artistes "à s’interroger sur les technologies de leur temps, et à les utiliser". A l’image du collectif Symbiotica et de ses cultures cellulaires sans gravité, les artistes se sont formés à des procédures scientifiques de haute technicité. "Pour eux, les biotechnologies s’apparentent à un outil qu’ils essaient de s’approprier. En ce sens, ils sont aussi pionniers que les premiers artistes utilisateurs de l’informatique", poursuit Jens Hauser.

L’exposition du Lieu unique constitue une première mondiale. Jamais ces artistes n’avaient été réunis en un même lieu sous la bannière de "l’art biotech". Tous semblent en attendre reconnaissance et visibilité, pour eux-mêmes et pour leur travail collectif. Pour autant, Jens Hauser n’y voit pas forcément la cristallisation d’un mouvement. "Ces artistes sont certes réunis autour de l’utilisation de mêmes outils, mais leurs approches peuvent être radicalement différentes entre, par exemple, le quasi-cynisme d’Eduardo Kac et la démarche poétique et presque positiviste de Joe Davis."

L’expo Art biotech sur le site du Lieu Unique:
http://www.lelieuunique.com/SAISON/...

Le site d’Eduardo Kac:
http://www.kac.org

Le site du collectif Symbiotica:
http://www.symbiotica.uwa.edu.au/

Le site du Lieu Unique:
http://www.lelieuunique.com

Dossier Art biotech (Transfert.net):
http://www.transfert.net/dossier.ph...

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse