18 12 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/09/2003 • 13h04

A Bruay-sur-l’Escaut, la municipalité se laisse gagner par la fièvre des textos

Avec lé SMS, la méri + proch d gen ? ;-))

Informer ses administrés avec des SMS. C’est l’idée qui a germé voici quelques mois à la mairie de Bruay-sur-l’Escaut, près de Valenciennes (Nord). Actuellement en phase de test, cette initiative devrait véritablement commencer au mois de septembre, pour les habitants détenteurs de portables et volontaires. Orange a été choisi comme opérateur et compte faire des émules en adaptant son offre "SMS-bureautique" existante. Avec ce "petit plus", la mairie espère pricipalement toucher les jeunes.

Le déclic ? Une rave party. "C’était incroyable, il y a deux ou trois ans, 4000 jeunes ont réussi à se retrouver sur un terrain vague de notre commune. On n’a rien pu faire pour les en empêcher. C’était la faute aux SMS", se souvient Christophe Sawalski, chargé de la communication de la mairie de Bruay-sur-l’Escaut.

Tous égaux devant les SMS ?

La mairie a alors décidé de retourner cet outil de communication à son profit. "Je me suis dit : on peut toucher les jeunes. Et dans chaque foyer, on a un téléphone portable. Donc, on peut toucher beaucoup de monde", explique Christophe Sawalski, enthousiaste. Davantage qu’avec la chaîne de télévision locale, le site web et la "Lettre du maire" déjà existants ? "De toute façon, il faut toucher les jeunes. L’expérience en vaut la peine", précise le chargé de communication.

L’équipe municipale, qui se présente comme "culturellement de gauche", a suivi l’initiative de Christophe Sawalski. Pour cette ancienne cité minière de 12 000 habitants, il est primordial de faire entrer l’information à l’intérieur des maisons en briquettes rouges. Mais l’idée ne pouvait pas se réaliser sans l’aide d’un opérateur. "On a choisi Orange car ils étaient les seuls à proposer un service pas trop cher et surtout qui offre la possibilité d’envoyer nos SMS vers tous les opérateurs, explique le chargé de communication. C’était important pour nous, on n’allait quand même pas faire de différence entre ceux qui ont des portables Bouygues, ceux qui ont des SFR..."

240 portables pour l’instant

Chez Orange, un produit adéquat existait déjà, rangé sous l’appellation "SMS-bureautique". Son but : permettre aux entreprises de transmettre des messages d’urgence aux équipes techniques, aux clients ou aux fournisseurs. "Mais dans ce cas, on nous demandait d’envoyer des centaines, voire des milliers de SMS. C’est un travail à grande échelle par rapport à notre offre initiale", explique Annick Prewozny, attachée commerciale à France Télécom (agence Entreprise Nord-Pas-de-Calais).

L’investissement n’est pas excessif. Il suffit à la mairie d’avoir un ordinateur équipé d’un modem et de régler un abonnement mensuel de 10,50 euros. "On est un peu coincés pour l’instant. Avec un abonnement à ce tarif là, on ne touche que 240 portables. C’est suffisant pour faire un test. Mais après, on verra ce qu’ils nous proposent", explique Christophe Sawalski.

Des émules parmi les édiles ?

Pour des raisons budgétaires, le projet ne débutera que dans le courant du mois de septembre. France Télécom aurait souhaité commencer dès juillet, en tout cas "le plus vite possible". L’attachée commerciale est ravie : "La technique et nos contrats sont prêts. Et puis cette initiative risque de faire des émules". Elle affirme avoir déjà été contactée à ce sujet par plusieurs communes du Nord.

Que les réfractaires aux textos se rassurent, tous les portables ne réceptionneront pas ces fameux SMS. Seuls les volontaires pourront découvrir sur leur écran des messages annonçant "Concert plein air ce soir à 20h30" ou "Conseil municipal à 18h". Un courrier sera adressé dans les prochains jours à chaque administré afin de savoir s’il accepte ou non d’être intégré dans un listing. Une démarche qui nécessite forcément une communication "classique". "Les SMS ne sont qu’un petit plus pour la commune, reconnaît Christophe Sawalski. Ils ne remplaceront jamais la lettre mensuelle du maire diffusée dans tous les foyers."

Le site de la mairie de Bruay-sur-l’Escaut:
http://www.ville-bruaysurescaut.fr

Un site sur Bruay-sur-l’Escaut, non-officiel:
http://www.ifrance.com/BruaysEscaut/

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse